STAYER-FR PALMARES

STAYER-FR PALMARES

CHAMPIONNAT D'EUROPE DE DEMI-FOND PROFESSIONNELS 2008

 

Travail réalisé par  Patrick Police - site STAYER FR

Toute reproduction – partielle ou non – de ce travail

devra faire l’objet d’une demande spécifique auprès de STAYER FR

 

 

CHAMPIONNAT D'EUROPE DE DEMI-FOND 2008

Sportpaleis Alkmaar - Vendredi 17 Octobre

 

Qualification - 1ère manche sur 30 km (120 tours) - 14h30

  1. Tim Van der Zenden - entr. Cees Stam (P-B) - les 30 km en 28'43"65 (moy. 62.681 km/h)
  2. Raymond Rol - entr. Sam Mooij (P-B)
  3. Timo Scholz - entr. Peter Bauerlein (ALL)
  4. Guiseppe Atzeni - entr. André Dippel (CH)
  5. Mickael Buffaz - entr. Marc Pacheco (FRA) - à 1 t
  6. Christoph Breuer - entr. Helmut Baur (ALL) à 2 t

N.C : Luc Vloemans - entr. André Deraet (BEL)

La course : Les Hollandais Van Der Zenden et Rol sont souverains d’aisance; derrière eux, Scholz et Atzeni verrouillent leurs places qualificatives. Passer ce dernier rideau : mission impossible. Mickael Buffaz et  l’Allemand BREUER s’y casseront les dents. 

 

 

Qualification - 2ème manche sur  30 km (120 tours) - 15h10

  1. Reinier Honig - entr. Bruno Walrave (P-B) - les 30 km en 29'40"49 (moy. 60.674 km/h)
  2. Peter Jorg - entr. René Aebi (CH)
  3. Mario Vonhof - entr. Dieter Durst (ALL)
  4. Eric Schwarzer (ALL) - entr. Roberto Puttini (CH)
  5. Mario Birrer (CH) - entr. Dieter Durst (ALL)
  6. Antoine Gorichon (FRA) - entr. Raymond Persijn (BEL)
  7. Oliver Vrchoticky (AUT) - entr. Thomas Baur (ALL)

 La courseC'est une guerre de placement de dix  minutes à peine, au cours de laquelle le Suisse Peter Jorg, derrière un Honig intouchable, a le dernier mot,  puis cent tours sans plus qu’aucun changement n’intervienne … L’ accélération finale, alors que quinze tours restent à boucler, du Suisse Mario Birrer et d’Antoine Gorichon n’y changera rien … Les places acquises  par les quatre premiers se révèleront inexpugnables. 

 

Finale 9 à 16 sur 30 km (120 tours) - 19h 25

  1. Christoph Breuer - entr. Helmut Baur (ALL) - les 30 km en 29'3"32 (moy. 61.962km/h)  
  2. Mario Birrer - entr. Roberto Puttini (CH)
  3. Mickael Buffaz - entr. Marc Pacheco (FRA) - à 1 t
  4. Antoine Gorichon - entr. Raymond Persijn (BEL) - à 2 t
  5. Oliver Vrchoticky (AUT) - entr. Thomas Baur (ALL) - à 2 t

N.C : Luc Vloemans - entr. André Deraet (BEL)

 

La course : l’Allemand Christof Breuer prend immédiatement la tête, Mickael Buffaz et Antoine Gorichon placés derrière lui, mais dans l'impossibilité de hausser leur cadence. Le Suisse Mario BIRRER va revenir se placer dans le dos de BREUER vers le quatre vingt-dixième tour, après avoir surmonté un bref moment de dépression initial … Une accélération du Suisse à quarante tours de l’arrivée  va avoir pour conséquence un changement de rythme de Breuer, qui va doubler dès lors tous ses suivants.

Breuer, avec cette victoire, prouve que son passage à vide des qualifications n’était qu’une péripétie, et qu’il avait sa place en  finale.

 

 

FINALE 1 à 8 sur une heure - 21 h

 

  1. Timo Scholz - entr. Peter Bauerlein (ALL) - 60.5 km dans l'heue (242 tours)
  2. Reinier Honig - entr. Bruno Walrave (P-B)
  3. Peter Jorg - entr. René Aebi (CH) - à 2 t
  4. Tim Van der Zenden - entr. Cees Stam (P-B) - à 2 t
  5. Mario Vonhof - entr. Dieter Durst (ALL) - à 2 t
  6. Eric Schwarzer - entr. Christian Dippe (ALL) - à 3 t

N.C : Guiseppe Atzeni (CH) - entr. André Dippel (ALL) (incident moto); Raymond Rol - entr. Sam Mooij (P-B)

 

La course :  Les tours défilent, emmenés par le massif stayer allemand Mario Vonhof et son compatriote Schwarser,  lorsqu’à vingt-cinq minutes de la fin,  Timo Scholz, placé jusque là en troisième position derrière ses deux compatriotes, accélère insidieusement … 13’’5 le tour au chrono … e

Preuve que tous les coureurs en piste ne devaient pas être loin de leur maximum, personne, à l'exception de Reinier Honig, placé idéalement derrière Scholz en embuscade, ne peut dès lors suivre.  Un peu plus loin, Mario Vonhof et le Suisse Peter Jorg résistent de leur mieux .

A dix minutes de la fin,  Mario Vonhof, en suffocation depuis quelques tours, sombre lentement … Peter Jorg, formidable lutteur, lui ravit alors la troisième place, et la défend des  accélérations du Hollandais Van der Zenden, vite en sur-régime. Raymond Rol, si impresionnant en qualification, se retire : il aura  été très terne dans une finale où il n’aura fait que jouer le serre-file.

A cinq minutes de la fin, Reinier Honig se crispe, et tente un ultime effort pour combler les maudits vingt à trente mètres qui le séparent du tenant du titre.

Mais Timo Scholz prévient cette poussée en accélérant lui-même. Dès lors, la course est faite.

 

 

Patrick Police

Site STAYER FR

 



17/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres