STAYER-FR PALMARES

STAYER-FR PALMARES

CHAMPIONNAT DE FRANCE 1944

 

Travail réalisé par François Bonnin

Toute reproduction – partielle ou non – de ce travail devra faire l’objet d’une demande spécifique auprès de STAYER FR

 

 

  

CHAMPIONNAT DE FRANCE DE DEMI-FOND 1944

 

Dix-huit coureurs engagés ; Seize sélectionnés par la commission sportive de la F.F.C., réunie le 2 Avril. :

Ernest Terreau, Henri Lemoine, Louis Minardi, Raoul Lesueur, Louis Chaillot, Robert  Oubron, Paul Chocque,

Jean-Jacques Lamboley, Gabriel Claverie , Jean Maréchal, Léon Level, Georges Sérès, Jean Monin,

Marcel Guimbretière, Pierre Coudrain, Roger Godeau.

Eliminés : Jean Tixier, Pierre Emery.

La commission sportive de la F.F.C. a fixé comme suit le déroulement de la compétition :

- 30 Avril deux séries qualificatives, l’une à Bordeaux, l’autre à Marseille; les deux premiers de chaque série

seront qualifiés pour les épreuves finales.

- 21 Mai (Bordeaux) et 4 Juin (Besançon) deux séries de repêchage; le vainqueur de chaque série sera qualifié.

Les six stayers ainsi qualifiés se retrouveront au cours de trois épreuves finales; le 18 Juin au Vélodrome

de la Croix-de-Berny, le 2 juillet à Bordeaux et le 16 juillet au Parc des Princes.

Le classement général du championnat sera établi par addition de points.

L’attribution des points s’effectuera de la façon suivante  :

aux 1er et 2ème qualifiés des séries du 30 avril : 20 et 5 points.

au 1er qualifié des deux séries de repêchage : 4 points

aux six qualifiés : 20, 5, 4, 3, 2 et 1 points dans l’ordre du classement dans chacune des trois épreuves finales

 

 

 

 

 

 

QUALIFICATIONS – 1ère série -  Bordeaux (Parc Lescure ) – Dimanche 30 Avril

 

Jean Monin n’a pas confirmé son engagement.

 

1- Raoul Lesueur

entr. Ernest Pasquier

les 100 km en 1h 24'38"

2- Gabriel Claverie

entr. Félix Raynal

à   30 m             

3- Georges Sérès

entr. Alexis Blanc-Garin

à   90 m

4- Jean-Jacques Lamboley

entr. Maurice Jubi

à 150 m

5- Léon Level

entr. Pierre Deliège

à 300 m

6- Ernest Terreau

entr. Victor Philippe

à 420 m

N.P. Marcel Guimbretière

 

Forfait                  

La course : Terreau ayant tiré le numéro 1, se maintint en première position jusqu’au 24ème kilomètre, mais fléchissait alors sur une simple présomption de résistance de Level conjuguée à une attaque à 22" 3/5 au tour de Claverie.

Claverie mena jusqu’au 46ème km avant de céder le passage à Level, lequel à la mi-course précédait Sérès de 50 m, Lesueur de 70 m, Claverie de 180 m, Lamboley de 330 m, Terreau de 480 m.

La course, devenue très ouverte, donna lieu à un chassé-croisé entre Claverie, Level, Lamboley et Lesueur et dans l’âpreté de la lutte, G. Sérès, qui fut le seul à ne jamais venir en tête, parvint fréquemment à la seconde place.

Au 58ème km, Lamboley, parti de la cinquième position et couvrant les tours les plus rapides 22" et 21" 4/5, dépassait Sérès puis Claverie et enfin Level pour s’emparer de la première place. Relégué en dernière position, Terreau jouait le rôle de « serre-frein »  et ménageait ses forces, avant de revenir à l’offensive au 68ème km.

Il parvenait à se hisser à la seconde place derrière Lamboley, mais il ne put résister  à l’assaut de Claverie, demeuré dans son sillage et dès lors rétrogradait de façon irréversible cette fois.

Au 89ème km, derrière Lamboley au rythme assez lent derrière Terreau une lutte serrée s’engageait entre Claverie, Level et Lesueur.

Au moment où Claverie arrivait à hauteur de Lamboley, Level surgissait en troisième position à l’extérieur et, à l’énergie, reprenait la première place.

Vingt tours à couvrir, puis 15 et tous devaient faire des efforts pour ne pas  décoller .

Lesueur , imprimait une accélération sur une allure moyenne de 25" au tour.

C’était suffisant pour avoir raison d’adversaires à bout de force à 5 km de l’arrivée ; Sérès, Claverie et enfin Level; Claverie passant à la seconde place. Lamboley opérait une dernière tentative de retour, bien menée, mais échouait, face à la bonne réplique de Claverie qui défendait sa deuxième place synonyme de qualification.                            

 

QUALIFICATIONS – 2ème série - Antony - Parc de la  Croix de Berny  - Lundi 1er Mai

 

La série du 30 avril de Marseille a été annulée du fait des problèmes de transports et disputée en remplacement au vélodrome de la Croix-de-Berny le 1er Mai.

Oubron, désigné pour la série de Bordeaux, n’ayant pu acheminer son matériel, Mr Roger Méquillet,

président de la F.F.C. informé de la situation, a pris la décision suivante :

Claverie, par télégramme est autorisé à disputer la série de Bordeaux permettant ainsi à Oubron

de s’aligner dans celle de la Croix-de-Berny. Toutefois, si Claverie venait à courir à Paris,

Oubron serait qualifié d’office pour une série de repêchage.

 

1- Louis Chaillot

entr. Maurice Guérin

les 100 km en 1h 24'00"

 

2- Louis Minardi

entr. Daniel Lavalade

à   1 tour    20 m                   

 

3- Robert Oubron

entr. Léon Vanderstuyft (BEL)

à   9 tours 150 m                

 

4- Henri Lemoine

entr. Arthur Pasquier

à 15 tours            

 

5- Jean Maréchal

entr. Octave Dayen

à 19 tours                  

 

6- Pierre Coudrain

entr. René Maronnier

à 22 tours                                

 

7- Roger Godeau

entr. Félicien Van Ingelghem (BEL)

à 24 tours                                

 

N.C. Paul Chocque

Adolphe Laval

Abandon                  

 

La course : Ordre de départs : Maréchal, Chocque, Oubron, Godeau, Chaillot, Lemoine,

Coudrain et Minardi.

Au bout de cinq tours (moins de 2 km), Chaillot remontait et s’emparait de la première place,

devant Oubron, Maréchal et Coudrain. Chaillot poursuivant sa ronde  régulière,

dès le 4ème km Chocque (convalescent),  était doublé et abandonnait au vingtième km.

Dès le 30ème tour (10 km), il n’y eut plus que trois hommes en course pour la qualification,

Chaillot(16 " au tour), Minardi et Oubron qui avait à se défendre contre

Lemoine qui, un court moment regagna provisoirement du terrain par un effort méritoire.

Chaillot, après un premier essai manqué, poussait une pointe à 15"  au tour (80 km/h)

au 23ème km et doublait Minardi sans rémission.

Guérin imprimait un rythme soutenu vers l’avant et Chaillot, toujours suivi par Minardi à 1 tour,

accumulait une avalanche de tours pris à ses autres rivaux .

A la mi-course, on retrouvait Oubron à 5 tours, Maréchal à) 6 tours, 

Lemoine à 8 tours, Godeau à 12 tours, Coudrain à 13 tours.

La ronde se poursuivait à la même cadence et Minardi ne put à aucun moment tenter de se dédoubler.

 

 

 

 

 

REPECHAGE - Antony - Parc de la Croix de Berny – Lundi 19 Juin

Toujours en raison des difficultés de transports, les séries prévues à Bordeaux et Besançon ont été annulées et ramenées,

en   conséquence  du nombre des retraits et des forfaits annoncés, à un seul repêchage programmé au Parc des Princes le 4 Juin.

Un désaccord étant survenu avec la direction du Parc des Princes pour le 4 juin, l’épreuve a été reportée au dimanche 18 juin

au vélodrome de la Croix-de-Berny puis remise au lendemain à cause de la pluie. 

Forfaits annoncés : Terreau , qui abandonne définitivement son titre, souffrant depuis le 1er Mai et n’ayant pas récupéré,

Maréchal et Coudrain qui ont déclaré ne pouvoir se présenter à Paris au départ; Oubron et Godeau qui ont demandé

à ne pas courir le repêchage pour incapacité physique.

Cinq coureurs restaient en lice, Lemoine (son entraîneur A. Pasquier étant indisponible remplacé par Van Ingelghem libéré

par le forfait de Godeau); Chocque ( qui a fait appel à Vanderstuyft , entraîneur de Oubron, en remplacement de Laval); Level;

G. Sérès; Lamboley.

Oubron et Godeau ont été convoqués avant l’épreuve par la F.F.C. aux fins d’examen médical.

 Reconnu bien portant et menacé d’une longue suspension s’il ne prenait pas le départ, Godeau obtempéra aux injonctions fédérales.

Le Dr Le Sonneu examina Oubron et conclut à la nécessité d’un repos absolu d’un mois.

Maréchal se présentant finalement , ce sont septcoureurs qui disputèrent le repêchage.

Du fait de la réintégration de Godeau, entraîné par Van Ingelghem, Lemoine s’est retrouvé sans entraîneur,

la F.F.C. n’ayant pas prévu d’entraîneur de remplacement.

 Mais le manager Mouton avait eu l’inspiration d’amener Lallier.

1- Jean-Jacques Lamboley

entr. Maurice Jubi

100 km en 1h 22'56"2/5

 

2- Henri Lemoine

entr. …   Lallier

à 120 m

 

3- Léon Level

entr. Pierre Deliège

à   6 tours

 

4- Georges Sérès

entr. Alexis Blanc-Garin

à   7 tours    

 

5- Paul Chocque

entr. Léon Vanderstuyft (BEL)

à 11 tours

 

6- Roger Godeau

entr. Félicien Van Ingelghem (BEL)

à 20 tours                                

 

N.C. Jean Maréchal

entr. Octave Dayen

Abandon

 

La course : Lamboley prit la tête dès le début malgré   une certaine résistance de Sérès.

Au 46ème km Lemoine passa Sérès et vint en seconde position.

Sérès subissait alors les assauts répétés de Level à l’allure saccadée emmenant un petit développement.

Un long coude-à-coude opposa les deux coureurs, et, exténués par leurs efforts, ils ne purent rien contre Lamboley qui arriva sur eux en forçant à peine l’allure, suivi à 60 mètres par Lemoine.

Les deux leaders passèrent à l’extérieur sans opposition et dès lors tournèrent autour de cinq adversaires sans ressources.

G. Sérès fut excellent jusqu’au cinquantième km.

Par la suite, il ne put jamais récupérer les forces perdues en voulant conserver la troisième place.

Level était mal remis d’une chute, le dimanche précédent, au vélodrome de Saint-Denis.

Paul Chocque, à peine remis de sa terrible chute du Vel’ d’hiv’ ne put que terminer.

Maréchal, après un début de course honorable, abandonna.

Godeau, auquel la F.F.C. avait imposé le départ, tint à terminer.

Les deux premiers étant qualifiés avec le même nombre de points, il n’y eut plus de prise de risques après la mi-course. Lemoine passa toutefois à l’offensive « pour faire le spectacle » à vingt tours de la fin, mais trop tardivement.

 

1ère EPREUVE FINALE - Paris – vélodrome du Parc des Princes - Dimanche 16 juillet

 

Suite au report de l’organisation du repêchage et de la situation des transports,

le calendrier des troisépreuves finales a été remanié et l’épreuve de Bordeaux, annulée.

Les trois épreuves se dérouleront à Paris, au vélodrome du Parc des Princes

les 16 Juillet, 15 Août et 10 Septembre. Henri Lemoine retrouve son entraîneur, Arthur Pasquier.

 

1- Gabriel Claverie

entr. Félix Raynal

les 100 km en 1h 23'10"2/5

 

2- Louis Chaillot

entr. Maurice Guérin

à 100 m

 

3- Louis Minardi

entr. Daniel Lavalade

à 120 m

 

4- Raoul Lesueur

entr. Ernest Pasquier

à   200 m 

 

5- Jean-Jacques Lamboley

Maurice Jubi

à   230 m

 

6- Henri Lemoine

Arthur Pasquier

à 1 tour 20 m

 

La course : Ordre de départ : Chaillot, Lemoine, Lesueur, Claverie, Minardi, Lamboley.

Derrière Chaillot en tête jusqu’au 30ème km, Lamboley et Claverie alternent en deuxième position avant tour à tour d’attaquer Chaillot lequel repousse leurs assauts.

Puis Minardi déborde Lemoine, Lamboley et Claverie et arrive sur Chaillot qui à nouveau , brise l’offensive.

Au trentième km, Lesueur passe Claverie, imité puis « sauté » par Lamboley, qui sur sa lancée, imprime une formidable accélération en une double attaque sur Chaillot.

Chaillot décolle, revient par un effort inouï au contact du rouleau, mais Lamboley poursuivant son action de grand panache passe dans un style éblouissant qui soulève le public d’enthousiasme.  Minardi revient  alors, déborde Chaillot et attaque Lamboley qui s’incline et se laisse glisser en queue de colonne.

Installé en première position, Minardi, à la mi-course, précède Chaillot, Lemoine, Lesueur, Claverie et Lamboley.

Après le 50ème km, Lemoine, puis Lesueur tentent sans succès de revenir sur Chaillot , et Lamboley, ayant récupéré  se rapproche à son tour mais Chaillot se détache et vient talonner  Minardi.

A soixante tours de la fin (73ème km), Claverie déclenche la bataille en surprenant Minardi par un assaut brutal.

En 17 tours la lutte pour la première place profite successivement   à Chaillot, Lesueur, et Minardi. Claverie redevient leader à quarante tours de l’arrivée (82ème km) mais Minardi revient rapidement  à la charge et dans un ultime effort échoue à déborder Claverie à huit tours du terme.

C’est alors au tour de Chaillot de s’approcher. Peine perdue, le « tandem » Claverie-Raynal résiste et soudain, Chaillot décolle.

C’est fini, Claverie remporte sa première victoire et double même Lemoine in extremis.

Claverie rejoint Chaillot au classement général du championnat incluant les résultats des deux séries et du repêchage. Tous deux totalisent 25 pts ; suivent Lesueur (23), Minardi (09), Lamboley (06) et Lemoine (05).    

 

 

 

 

 

2ème EPREUVE FINALE - Paris – vélodrome du Parc des Princes - Mardi 15 Août

 

Claverie, vainqueur de la première épreuve, n’a pu faire le déplacement depuis Bordeaux où il réside. (*)

 

1- Henri Lemoine

entr. Arthur Pasquier

les 100 km en 1h 23'18"3/5

 

2- Louis Chaillot

entr. Maurice Guérin

à   35 m

 

3- Jean-Jacques Lamboley

entr. Maurice Jubi

à 110 m

 

4- Louis Minardi

entr. Daniel Lavalade

à 225 m

 

5- Raoul Lesueur

entr. Ernest Pasquier

à   8 tours (accidenté)

 

N.P. Gabriel Claverie

entr. Félix Raynal

Non-partant

 

La course : Tirage au sort pour l’ordre des départs : Lamboley, Chaillot, Minardi, Lemoine, Lesueur.

Lamboley emmène le groupe, repousse facilement au 22ème tour la première attaque de Chaillot,

et se montre éblouissant à la défense de sa position, harcelé par les pointes acérées dont le gratifient

sans relâches ses rivaux.

Jusqu’au 58ème km, Lamboley brise toutes les actions : les sprints rageurs de Minardi, les attaques

non moins hardies de Chaillot,   et jusqu’aux tentatives d’estocades de Lemoine.

Devant cette magnifique résistance, Chaillot et Lemoine décollent de la moto.

Mais Chaillot , s’étant repris, relance le rythme et Lemoine, ne s’avouant pas vaincu,

se replace à l’autre extrémité de la piste d’où il amorce ce sprint long dont il a le secret.

C’est le treizième assaut que subit Lamboley et cette fois, il doit lâcher prise et cède le commandement

à Lemoine avant de se laisser glisser à l’arrière où peine Lesueur qui n’arrive pas à récupérer

de l’effort fourni dans le championnat de poursuite couru au cours de la même réunion.

Par la suite, Lemoine ne connaît pas de répit, face à l’éternel combatif Minardi et au souple

Chaillot qui alternent les attaques.

Mais en dépit de l’obstination de Chaillot, Lemoine se montre intraitable et triomphe

sans avoir quitté la tête de la course du 58ème au 100ème km.

Au classement provisoire du championnat, les positions se resserrent entre les quatre vainqueurs des séries.

Derrière Chaillot, seul leader à 30 pts, Lemoine revient à égalité avec Lesueur et l’absent Claverie,

tous trois à 25 pts ; Minardi (12) et Lamboley (10), gagnant de la série de repêchage

et malgré deux belles prestations pour ce dernier  sont pratiquement écartés du titre.

 

3ème EPREUVE FINALE - Paris – vélodrome du Parc des Princes - Dimanche10 septembre

 

C’est la seconde réunion au Parc des Princes après la Libération.

Les liaisons ferroviaires restent compromises et Claverie est à nouveau dans l’impossibilité de se présenter à Paris. (*)

A la suite de l’accident de Lesueur dans la seconde manche, l’entraîneur Ernest Pasquier est indisponible,

et remplacé par Victor Philippe, libre depuis la non-qualification et le renoncement de Terreau.

 

1- Louis Minardi

entr. Daniel Lavalade

les 100 km en 1h 20'38"4/5

 

2- Raoul Lesueur

entr. Victor Philippe

à     100 m             

 

3- Jean-Jacques Lamboley

entr. Maurice Jubi

à     320 m

 

4- Louis Chaillot

entr. Maurice Guérin

à   2 tours 150 m 

 

5- Henri Lemoine

entr. Arthur Pasquier

à   2 tours 400 m

 

N.P. Gabriel Claverie

 

Non-partant

 

La course : Lamboley, à l’exemple de la première série et de la précédente épreuve finale,

fait une course magnifique, s’impose au commandement et résiste aux attaques de Lemoine

et Chaillot jusqu’au 68ème km.

Mais une nouvelle fois, il finit par céder au retour de Lemoine qui s’empare de la première place

et double Chaillot lequel n’a pas récupéré de sa lutte contre Lamboley.

Lemoine semble avoir désormais course gagnée lorsqu’une panne de moto lui fait perdre trois tours

et anéantit le bénéfice de ses efforts.

Lesueur le remplace en tête mais mal renseigné sur les positions de chacun s’obstine à contrer Lemoine,

qui tente de se dédoubler et, à l’inverse, laisse passer Minardi sans opposition alors même que celui-ci

s’est maintenu constamment dans le même tour. Lorsque Lesueur réagit, il se heurte à la résistance

de Chaillot pratiquement assuré du titre si son rival ne retrouve pas la première place.

Minardi file vers la victoire et prend les vingt points (passant de 12 à 32), devant Lesueur à la deuxième place,

qui  ne marque plus que 5 points (de 25 à 30), tandis que Chaillot termine 250 mètres devant Lemoine,

et grâce à son capital de 30 points devient  champion de France avec  les trois  points de la quatrième  place.  

 

 

 

CLASSEMENT GENERAL FINAL DU CHAMPIONNAT        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pts

 

 

1- Louis Chaillot

 

 

 

 

 

 

 

33

 

 

2- Louis Minardi

 

 

 

 

 

 

 

32

 

 

3- Raoul Lesueur

 

 

 

 

 

 

 

30

 

 

4- Henri Lemoine

 

 

 

 

 

 

 

27

 

 

5- Gabriel Claverie

 

 

 

 

 

 

 

25

 

 

6-Jean-Jacques Lamboley

 

 

 

 

 

 

 

14

 

 

 (*) selon les dires de l'intéressé, rapportés par le journal "Défense de la France",  Gabriel Claverie, pompier, a été prévenu par son chef  suite à un courrier anonyme, qu'en cas d'absence, il risquait d'être envoyé en Allemagne. Il a tenté tout de même de gagner Paris dans un camion de vin, qui s'est trouvé en route réguisitionné par le maquis. Pour la seconde épreuve, cachant des blessés en son domicile, il a préféré ne pas s'en éloigner.

 



09/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres