STAYER FR PALMARES

STAYER FR PALMARES

CHAMPIONNAT DE FRANCE DE DEMI-FOND PROFESSIONNELS 1939

Travail réalisé par François Bonnin

Travail réalisé par Patrick Police/François Bonnin site STAYER FR

 

Toute reproduction – partielle ou non – de ce travail

devra faire l’objet d’une demande spécifique auprès de STAYER FR

 

Nota : vous pouvez retrouver les palmarès du demi-fond dans le livre "Le demi-fond, Histoire d'une spécialité du cyclisme " ... à part"" 

disponible aux Editions de Phénicie  http://www.leseditionsdephenicie.fr/fr  ou directement via le site !

 

 

 

CHAMPIONNAT DE FRANCE DE DEMI-FOND 1939

 

Règlement modifié pour le championnat de France de demi-fond : quatorze coureurs restent sélectionnés pour les épreuves qualificatives nationales, dont le déroulement a été réorganisé comme suit : six séries qualificatives réparties sur trois journées ;  deux séries de sept au premier tour, puis deux séries de six au second  tour, et enfin deux séries de cinq au troisième tour :  le vainqueur de chaque série est qualifié pour la finale.

 

Le nouveau règlement établi par la commission sportive de l’U.V.F. a été publié le samedi 7 Janvier 1939.

21 stayers ont fait parvenir leur candidature pour le championnat de France à la direction du Parc des Princes ou à l’U.V.F. avant la clôture des engagements fixée au mardi 4 Avril à midi :

Paillard, Lesueur, A. Sérès, Blanc-Garin, Letourneur, Vallée, Chimberg, Diot, Francis Faure, Monin, Thunus, Minardi, Gabard, G. Wambst, Guimbretière, Constant, Sausin, Bisseron, Gonon, Cacheux, Meiffret.

Non engagés : Henri Lemoine (entraîneur : Maurice Jubi), tenant du titre; Ernest Terreau (entraîneur : Alphonse Groslimond), Auguste Wambst (entraîneur : Maurice Guérin).

N’ayant pas de contrat avec la direction du Parc des Princes, ces derniers sont allés lundi soir 3 Avril demander à Mr Achille Legros, président de la Commission sportive de l’U.V.F., dans quelles conditions, ils pourraient courir le championnat. Réponse de Mr Legros : « Votre cas a précisément été examiné par la Commission sportive. Nous avons estimé que votre valeur commerciale méritait que vous ayez un fixe au départ : 3 000 francs pour Lemoine, 2 500 francs pour A. Wambst, 2 000 francs pour Terreau. Et naturellement, vous aurez droit aux prix, qui sont de 3 000, 2 500, 2 000, 1 500, 1 000, 600, 500 francs pour les séries, et qui seront de 5 000, 3 500, 2 500, 2 000, 1 500 et 1 000 francs pour la finale… ».

Malgré cette   proposition de la Commission sportive d’imposer ces prix hors-contrat à la direction du Parc des Princes, organisatrice des championnats, les trois coureurs n’ont pas cru devoir s’engager.

Dans sa séance du mercredi 5 Avril, la Commission sportive de l’U.V.F., après avoir examiné les titres et qualités des concurrents inscrits pour le championnat de France de demi-fond en a sélectionné douze d’office. Ce sont : Georges Paillard, Raoul Lesueur, Albert Gabard, Arthur Sérés, Alexis Blanc-Garin, Marcel Guimbretière, Louis Minardi, Georges Wambst, Alfred Letourneur, François Vallée, Henri Sausin, Aimé Constant. Les deux places restantes seront mises en compétition le mardi 11 avril au Parc des Princes en une seule série sur 100 kilomètres, dont les deux premiers seront qualifiés.

Les huit engagés non-sélectionnés d’office, à savoir Bisseron, Diot, Francis-Faure, Gonon, Cacheux, Meiffret, Monin et Thunus devront confirmer leur participation à l’éliminatoire avant le  dimanche soir 10 avril à la direction du Parc des Princes en indiquant le nom de leur entraîneur. L’inscription de Jean Chimberg (entraineur : Adolphe Laval) n’a pas été retenue par la commission.

Francis Faure (entraîneur : Lucien Louet) ; Maurice Cacheux (entraîneur : .. ?; Boucher) et .. ? Thunus (entraîneur : Louis Aubert) ont déclaré forfait pour l’éliminatoire.

 

EPREUVE ELIMINATOIRE - Mardi 11 avril 1939  - Paris (Vélodrome du Parc des Princes)  - 17h 00 

1-05 Henri Gonon

Daniel Lavalade

les 100 km en 1h 22'48"4/5

2-04 Jean Monin

Félix Raynal

  à  2 tours 250 mètres

3-03 José Meiffret

Arthur Pasquier

  à  2 tours 350 mètres

N.C.-01 Emile Diot

Adolphe Laval

abandon 57 km

N.C.-02 Roger Bisseron

Léon Vanderstuyft (BEL)

abandon 50 km

Deux membres de la Commission sportive, MM Vasserot et Dupin étaient présents. Interrogés sur la possibilité de qualifier Bisseron, ils ne dirent pas non

 

EPREUVES QUALIFICATIVES - 1er tour  - Dimanche 24 avril 1939 - Paris (Vélodrome du Parc des Princes)

La réunion est interrompue par la pluie et remise au samedi 29 Avril, puis au samedi suivant 6 Mai pour la même raison

1ère série - course interrompue au 121ème tour sur 220.

  -01 Georges Wambst

Henri Lallier

 55 km  -- -- --

  -02 Raoul Lesueur

Marcel Moreau

   à    40 mètres

  -03Arthur Sérès

Georges Sérès

   à   130 mètres

  -05 Alexis Blanc-Garin

Ernest Pasquier

   à   250  mètres

  -04 Henri Sausin

Léon Vanderstuyft (BEL)

   à   350 mètres

  -06 Marcel Guimbretière

Adolphe Laval

   à   5 tours

X 07 Henri Gonon

Daniel Lavalade

Abandon 51 km

La course : Cinquante-cinq kilomètres pour rien et tout est à refaire. Si le temps s’améliore, la deuxième série sera courue dès que l’état de la piste le permettra. Ensuite, et selon l’heure, on envisagera de faire recourir la première série.

 

 

 

 

 

2ème série

   01 Jean Monin

Félix Raynal

  --

   02 Albert Gabard

Marcel Rollion

  --

   03 François Vallée

Ernest Pasquier

  --

   04 Louis Minardi

Daniel Lavalade

  --

   05 Georges Paillard

Pierre Deliège

  --

   06 Alfred Letourneur

Léon Vanderstuyft (BEL)

  --

   07 Aimé Constant

Henri Lallier

  --

La course : Après une courte accalmie, la pluie redouble de violence et le départ de la deuxième série ne peut être donné.

La direction du Parc des Princes doit se rendre à l’évidence : la réunion est remise en entier. Le haut-parleur convie l’assistance à revenir le 14 Mai prochain.

Primitivement, il avait été prévu que les deux séries auraient lieu le dimanche 14 Mai. Cette date s’avéra bientôt impossible et aucun dimanche n’étant disponible, en raison des engagements des concurrents du championnat, la direction du Parc des Princes, après avoir pris l’avis des stayers engagés, a décidé que les deux séries du championnat de France de demi-fond seront courues le samedi 29 Avril au lieu du 14 Mai..

La réunion du samedi 29 Avril 1939 est à nouveau ajournée, le mauvais temps se montrant persistant. L’organisation a dû remettre les qualifications au samedi 6 Mai. On ne fera pas recommencer le même jour une série interrompue après les cinquante kilomètres. Si aucune des deux séries ne peut être terminée, elles seront renvoyées au samedi 13 Mai 14 heures. Si une seule série a pu être disputée entièrement et l’autre, interrompue, la série inachevée sera disputée le mardi 9 Mai à 17h 30.

 

EPREUVES QUALIFICATIVES - 1er tour -  recourues ou remises Samedi 6 Mai 1939 Paris (Vélodrome du Parc des Princes)

1ère série

1-01 Georges Wambst

Henri Lallier

 les 100 km en 1h 19'29"2/5

2-02 Raoul Lesueur

Marcel Moreau

   à    45 mètres

3-03 Arthur Sérès

Georges Sérès

   à  130 mètres

4-06 Marcel Guimbretière

Adolphe Laval

   à 1 tour  420 mètres

5-05 Alexis Blanc-Garin

Ernest Pasquier

   à 1tour  430 mètres

6-04 Henri Sausin

André Chardon

   à 2tours

N.P.-07 Henri Gonon

Daniel Lavalade

     Forfait

2ème série

1-04 Louis Minardi

Daniel Lavalade

 les 100 km en 1h 19'39"

2-05 Georges Paillard

Pierre Deliège

   à  445 mètres

3-03 François Vallée

Ernest Pasquier

à 4 tours  100 mètres

4-07 Aimé Constant

Henri Lallier

   à 4 tours  200 mètres

5-02 Albert Gabard

Marcel Rollion,

   à 4 tours  300 mètres

6-01 Jean Monin

Félix Raynal

   à 4 tours  450 mètres

7-06 Alfred Letourneur

Joseph Paillard

   à 8 tours

COMMUNIQUE (Jeudi 25 Mai) La question était de savoir si pour le deuxième tour du championnat, la Commission Sportive repêcherait Bisseron et Diot, les deux malchanceux de l’éliminatoire. La Commission a considéré que le règlement ne pouvait être modifié en cours d’épreuve mais elle a retenu la suggestion pour l’an prochain.

 

EPREUVES QUALIFICATIVES - 2ème tour  - Dimanche 4 Juin 1939 - Paris (Vélodrome du Parc des Princes)

Victime d’une chute alors qu’il participait à une épreuve de vitesse au vélodrome de Laval le lundi 29 Mai, Vallée ne pourra prendre le départ, souffrant d’une fracture de la clavicule et d’une fracture du maxillaire supérieur.

3ème série

1-04 Raoul Lesueur

Marcel Moreau

 les 100 km en 1h 24'56"1/5

2-02 Henri Sausin

André Chardon

   à   5 tours 300 mètres

3-05 Albert Gabard

Marcel Rollion

   à 16 tours 

4-01 Henri Gonon

Félix Raynal

   à 24 tours 

N.C.-03 Marcel Guimbretière

Adolphe Laval

  Abandon 25 km

N.P.-     François Vallée

Ernest Pasquier

  Forfait

 

 

 

 

 

4ème série

1-06 Georges Paillard

Pierre Deliège

 les 100 km en 1h 23'40"4/5

2-01 Alfred Letourneur

??

   à   2 tours 350 mètres

3-04 Aimé Constant

Victor Philippe

   à   5 tours

4-05 Jean Monin

Félix Raynal

   à 12 tours

N.C. - 02 Alexis Blanc-Garin

Ernest Pasquier

  Abandon 55 km

N.C.- -03 Arthur Sérès

Georges Sérès

  Abandon 45 km

 

EPREUVES QUALIFICATIVES - 3ème tour - Dimanche 9 juillet 1939 - Paris (Vélodrome du Parc des Princes)

5ème série

1-01 Alexis Blanc-Garin

Ernest Pasquier

 les 100 km en 1h 25'48"

2-04 Aimé Constant

Victor Philippe

   à  10 mètres

3-03 Alfred Letourneur

Léon Vanderstuyft (BEL)

   à  60 mètres

4-02 François Vallée

Lucien Louet

   à 2 tours 450 mètres

N.C.- 05 Henri Gonon

Félix Raynal

  Abandon 80 km

 

6ème série - course interrompue par la pluie au 174ème  tour sur 220.

  -03 Henri Sausin

Léon Vanderstuyft (BEL)

 79 km   1h 06 '23"2/5

  -02 Arthur Sérès

Georges Sérès

   à   30 mètres

  -04 Albert Gabard

Marcel Rollion

   à 250 mètres

  -01 Marcel Guimbretière

Adolphe Laval

   à 400 mètres

  -05 Jean Monin

Félix Raynal

   à 3 tours

 

6ème série - recourue Lundi 10 Juillet 1939 - Paris (Vélodrome du Parc des Princes)

1-03 Henri Sausin

Léon Vanderstuyft (BEL)

 les 100 km en 1h 23'36"1/5

2-04 Albert Gabard

Marcel Rollion

   à  2 tours 200 mètres

3-01 MarcelGuimbretière

Adolphe Laval

   à  4 tours 350 mètres

4-05 Jean Monin

Félix Raynal

   à  4 tours 400 mètres

N.C.-02 Arthur Sérès

Georges Sérès

Abandon 97 km

 

 

 

 

 

 

FINALE Dimanche 23 juillet 1939 Paris (Vélodrome du Parc des Princes)

1-03 Louis Minardi

Daniel Lavalade

les 100 km en 1h 19'00"4/5

2-02 Georges Wambst

Henri Lallier

   à  11 tours

3-05 Henri Sausin

Léon Vanderstuyft (BEL)

   à  13 tours100 mètres

4-04 Georges Paillard

Pierre Deliège

   à  13 tours 250 mètres

5-01 Alexis Blanc-Garin

Marcel Rollion

   à  18 tours155 mètres

6-06 Raoul Lesueur

Marcel Moreau

   à  18 tours 300mètres

La course : Le vélodrome du Parc des Princes est confortablement garni, le virage de Boulogne notamment est presque complet. Devant le ciel menaçant, M. Delblat décide d’avancer à 15 heures le départ du championnat de France de demi- fond, fixé initialement à 17 heures.

L’ordre est au départ : Blanc-Garin, G.Wambst, Minardi, Paillard, Sausin, Lesueur. Le coup de pistolet est donné à 15h 20.

A la prise des entraîneurs, Minardi prend la deuxième place et Lesueur, de la dernière position saute à la troisième, G.Wambst étant relégué à la quatrième et bientôt à la cinquième au profit de Paillard qui le dépasse après le premier tour. Vers le quatrième kilomètre, Minardi se rapproche de Blanc-Garin qui réagit et repousse l’assaut. Un peu plus loin, Minardi revient à la charge et cette fois bat Blanc-Garin, mais Lesueur qui a suivi profite des efforts que viennent de fournir les deux adversaires pour les passer sans coup férir. Et voilà Lesueur au commandement au sixième kilomètre, tandis que rapidement, Blanc-Garin descend en cinquième position. Au vingtième tour, Minardi s’est ressaisi et il passe Lesueur sans résistance pour pointer en tête aux 10 km en 08'12"3/5. Après cette distance, Minardi continue à rouler bon train, alors que Lesueur est passé par Paillard et G. Wambst.

Vers le quinzième kilomètre, Sausin attaque et passe Blanc-Garin qui se retrouve ainsi dernier sous la menace du leader. Et aux 20 km qu’il couvre en 15'47"2/5, Minardi double Blanc-Garin. Les positions s’établissent alors comme suit : Minardi en tête avec un demi-tour d’avance sur G. Wambst; suivent Paillard, Sausin et Lesueur. Lesueur, qui semble se ressentir des efforts du début, est doublé à son tour au 27ème kilomètre, tandis que Sausin devient troisième.

Après le cap des 30 km (23'48"), Minardi, d’une allure souple et facile se rapproche de Paillard pour le doubler. Paillard oppose une réaction farouche aux attaques du Niçois, mais finit par s’incliner sur la troisième. G. Wambst, depuis quelques kilomètres semble peu à son affaire. Sausin l’attaque et le débord sans opposition, se plaçant ainsi deuxième.

G. Wambst décolle alors légèrement, ce que voyant Minardi le double facilement vers le 35ème kilomètre et en fait bientôt de même avec Sausin avant les 40 km qu’il parcourt en 31'36". Le leader a alors estoqué tous ses adversaires dont le plus dangereux est encore Sausin qui, à ce moment, ne compte qu’un tour de retard alors que les autres sont déjà à deux et trois tours. Sans rencontrer de résistance, Minardi compte un tour de plus d’avance au 46ème kilomètre et un supplémentaire avant les 50 km atteints en 40'16"4/5. A mi-course, Minardi devance Sausin de 3 tours, G. Wambst de 4 tours, Paillard et Lesueur de 5 tours et Blanc-Garin de 6 tours.

Le leader n’en reste pas là et continue à surclasser ses concurrents sur lesquels il accumule les tours. Derrière lui Sausin et G. Wambst, résistent de leur mieux et s’entrebattent sans répit pour la seconde place.

Wambst, qui a récupéré de sa défaillance de la mi-course revient progressivement vers Sausin sur lequel il reprend l’avantage, après les soixante kilomètres couverts en en 47'15"2/5 par Minardi. Celui-ci abat les 70 km en 55'12"4/5.

A ce moment, le second, G. Wambst est à sept tours, et le dernier, Blanc-Garin, à onze !

Minardi poursuit sa ronde infernale, passe les 80 km en 1h 3'12" et prend un huitième tour d’avance (3700 mètres) sur G. Wambst.

A 40 tours de la fin Lesueur crève, alors qu’il talonnait G. Wambst. Lorsqu’il reprend la course, le retard de Lesueur atteint les douze tours sur l’homme de tête, ce qui le situe désormais en dernière position.

La fin approche. Sausin cherche sans succès à repasser devant Georges Wambst et ce sera le seul fait marquant des derniers kilomètres. Minardi, sans se désunir un seul instant continue à augmenter son capital de tours, couvre les 90 km en 1h 11'9"3/5, et termine au sprint.

Le nouveau champion de France enfile le beau maillot tricolore remis par le délégué de l’U.V.F., et effectue son tour d’honneur salué par une ovation sans fin associant coureur et entraineur.

Avec une aisance rappelant le meilleur Lacquehay, Louis Minardi s’est adjugé le titre. Cent kilomètres durant, le Niçois a tourné autour de ses adversaires. Et si les dix premiers kilomètres avaient pu laisser entrevoir une bataille ardente, la suite de la course fut un véritable cavalier seul du Niçois qui pas une fois ne fut inquiété.

A aucun moment il n’a ralenti, tournant avec une régularité de chronomètre à 20 secondes au tour jusqu’à s’assurer au bout de 46 kilomètres, les deux tours d’avance après lesquels les adversaires n’ont plus le droit « d’arrêter », mais uniquement de s’échapper ou de contre-attaquer. Continuant au-delà à un rythme oscillant entre 20"3/5 et 21", ne modérant qu’à peine son allure lorsqu’un coup de vent s’élevait ou que quelques gouttes de pluie humectaient la piste rose (Fort heureusement, l’averse tant redoutée épargna cette finale en dépit des lourds nuages noirs qui surplombaient le Parc des Princes). Minardi n’en continua pas moins à multiplier les tours d’avance, remarquablement « tiré » par l’entraîneur Lavalade, qu’il convient d’associer à son triomphe, auquel il fut justement associé dans l’hommage du public.

Si aucun des autres concurrents ne put contester sa suprématie au leader, la lutte pour les deuxième et troisième places fut âpre et de toute beauté. Georges Wambst, second à onze tours n’a pas démérité mais il fut écrasé par la trop grande supériorité de Minardi. La victoire qu’il escomptait devenue impossible, il eut le grand mérite de ne pas se décourager et de lutter de toutes ses forces pour conquérir la deuxième place.

Sausin, après un début difficile remonta avec brio au second rang vers la demi-heure de course et fut le dernier à être doublé. Et s’il céda ensuite, devant le retour de Wambst amorcé à la mi-course, on ne peut pas dire qu’il n’ait pas poussé celui-ci dans ses derniers retranchements jusqu’à la fin.

Georges Paillard, moins régulier, fit encore valoir de belles qualités de démarrage et livra une superbe résistance au premier passage du leader. Blanc-Garin qui avait tiré le numéro 1 au départ fut le seul à contrer Minardi avec succès dans les premiers tours, mais dut rapidement s’incliner. Lesueur se signala également dans l’empoignade initiale, et leader éphémère après ce début relativement brillant, il s’effondra à partir du vingtième kilomètre, ayant dû en outre changer deux fois de machine après une crevaison. Il ne tient pas encore avec constance les 100 kilomètres.

 

COMMUNIQUE : Sanction prise par l’U.V.F. à la suite des manœuvres irrégulières dont Laval, entraîneur de Guimbretière s’était rendu fautif lors de la dernière série qualificative du championnat  de France : « Championnat de France de Demi-Fond 6ème série qualificative Vélodrome du Parc des Princes (Lundi 10/07/1939) « Laval(Adolphe) entraineur motocycliste  500 francs d’amende et 15 jours de  suspension pour avoir à plusieurs reprises quitté la corde et viré vers le haut du virage alors qu’il était attaqué par un concurrent. Il y a en outre récidive suite aux mêmes manœuvres irrégulières constatées la veille lors de la série interrompue  » (Bulletin officiel de l’U.V.F. Jeudi 27 juillet 1939).

 

Sources de cette recherche le quotidien l’AUTO (en principal) et la presse quotidienne (PARIS-SOIR SPRINT, CE SOIR, L’INTRANSIGEANT, LE MATIN, LE PETIT PARISIEN, L’OUEST-ECLAIR) et les hebdomadaires CYCLO-SPORT (incluant la contribution initiale de Patrick Police) et MIROIR DES SPORTS.

Pour les listes d’entraîneurs, seules ont été publiées la liste complète pour les cinq concurrents de l’éliminatoire (L’AUTO du mardi 11 Avril) et celle de la finale (liste de présentation L’AUTO du samedi 22 Juillet et liste de départ PARIS-SOIR SPRINT du lundi 24 Juillet. Après étude détaillée et des séances d’entrainement (rubriques ECHO DES PISTES et EN PELOTON), des citations ponctuelles, des articles de commentaires, voire des légendes de photos, nous avons pu identifier avec une quasi- certitude pour les six séries qualificatives les entraineurs des coureurs G. Wambst (Lallier), Lesueur (Moreau), A. Sérès (son père) ; Guimbretière (Laval), Blanc-Garin (E. Pasquier, Rollion pour la finale), Minardi (Lavalade), Paillard (Deliège), Gabard (Rollion), Monin (Raynal) Vallée (E. Pasquier premier et second  tour) ; des incertitudes demeurent pour Constant (2ème tour), Gonon (2ème et 3ème tours), Vallée (3ème tour), Sausin (2ème  tour) et surtout Letourneur (2ème et 3ème tours).

 

 

 



04/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres