STAYER-FR PALMARES

STAYER-FR PALMARES

CHAMPIONNAT DU MONDE DE DEMI-FOND AMATEURS 1907

Travail réalisé par Patrick Police site STAYER FR

Toute reproduction – partielle ou non – de ce travail

devra faire l’objet d’une demande spécifique auprès de STAYER FR

 

Nota : vous pouvez retrouver les palmarès du demi-fond dans le livre "Le demi-fond, Histoire d'une spécialité du cyclisme " ... à part"" 

disponible aux Editions de Phénicie  http://www.leseditionsdephenicie.fr/fr  ou directement via le site

 

 

Championnat du Monde de demi-fond amateurs 1907

Paris – Vélodrome du Parc des Princes – Jeudi 4 Juillet

100 km derrière moto sans coupe-vent avec rouleau à 20 cm

 

L’U.C.I., dans sa réunion préambule à ces championnats, prenant en compte notamment les récents accidents mortels survenus sur les pistes allemandes, décide de la suppression des coupe-vent et de l’adoption du rouleau à vingt centimètres pour les championnats du Monde, « chaque fédération restant maîtresse chez elle » pour les épreuves qu’elles organisent par ailleurs.

  1. Leon Meredith (G-B) – entr. .. ? .. ? – les 100 km en 1h 28’ 2’’1/5
  2. Victor Tubbax (BEL) – entr. .. ? .. ? – à 6t (puis déclassé)
  3. Maurice Brocco (FRA) – entr. .. ? .. ? – à 8t
  4. Piet Van Neck (P-B) – entr. ..? ..? – à 10 t
  5. Gustav Schwarz (ALL) – entr. .. ? .. ? – à 16 t
  6.  ..? Delbor (FRA) – entr. .. ? .. ? – à 20 t

N.C : Octave Lapize – entr. .. ? .. ? et .. ? Rigaud – entr. .. ? .. ? (ab.) ; Léon Vanderstuyft (BEL) – entr. .. ? .. ? (ab.)

La course : Meredith comme à son habitude prend un départ canon et chipe le commandement de la course à Brocco, qu’il passe en coup de vent. Rigaud, sans entraîneur, quitte bien vite la ronde. Au dixième kilomètre, la course est faite : tous les adversaires de la terreur britannique sont déjà à un tour et plus !

C’est « Vanderstuyft Junior » qui est second au vingtième kilomètre, accompli en 16’54 ‘’3/5, à un tour et demi de Meredith, alors que Tubbax, Brocco et Delbor sont déjà à quatre tours, Lapize bien plus loin encore !

Après le 40ème km, Vanderstuyft  subit une sérieuse baisse de régime et Brocco prend dès lors la seconde place.  Au cinquantième, le stayer belge doit descendre de machine, tout à fait vidé, et se confie aux mains de ses masseurs. Sur ces entrefaites, la pluie fait une fugace apparition,  ce qui fait ralentir Brocco, Delbor  s’arrêtant même tout à fait quant à lui. Tubbax en profite pour s’emparer de la seconde place avant l’heure de course, dans laquelle 68km400 ont été réalisés. Tubbax croise tout de même à quatre tours du double champion du Monde, Brocco à 5, Van Neck à 7. Les 70 km en 1h1’23’’, les 80 en 1h10’23’’, tous ces temps records du Monde, dans la mesure où ce sont les premières performances réalisées dans ces conditions.

Meredith termine «  à sa main » : c’est son troisième titre de champion du Monde !

Victor Tubbax, second, sera déclassé par les commissaires de course, compte tenu du fait que son entraîneur a laissé traîner ses pieds sur la piste pendant la course.  

Source : L’Auto

 

 



27/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres