STAYER-FR PALMARES

STAYER-FR PALMARES

CHAMPIONNAT DU MONDE DE DEMI-FOND PROFESSIONNELS 1904

Travail réalisé par Patrick Police site STAYER FR

Toute reproduction – partielle ou non – de ce travail

devra faire l’objet d’une demande spécifique auprès de STAYER FR

 

 

Nota : vous pouvez retrouver les palmarès du demi-fond dans le livre "Le demi-fond, Histoire d'une spécialité du cyclisme " ... à part"" 

disponible aux Editions de Phénicie  http://www.leseditionsdephenicie.fr/fr  ou directement via le site !

 

 

 

 

CHAMPIONNAT DU MONDE DE DEMI-FOND PROFESSIONNELS

Samedi 3 Septembre - Londres - vélodrome de Crystal Palace

100 km derrière petites motocyclettes (pas de tandems à pétrole)

 

  1. Robert Walthour (USA) - entr. Franz Hoffmann (ALL) - les 100 km en 1h 33'57" 3/5 - moy. 65.825 km/h
  2. César Simar (FRA) - entr. ... ?  Jan Olieslagers (Bel) - à 1t 1/2
  3. Arthur Vanderstuyft (BEL) - entr. ... ... , - à 12 t
  4. Axel Hansen (DAN) - entr. ... ... ? - à 12 t
  5. Edmond Audemars (CH) - entr... ... ? - à 20 t

 

N.C. :  Giovanni Gerbi  (ITA) - entr. ... ... ? - (chute)

La course : Les coureurs se tiennent sur une même ligne au départ, Walthour à la corde et seuls Hansen et Simar portent un casque protecteur.

Les observateurs notent que la piste londonienne est peu favorable à la pratique du demi-fond, de par la faiblesse de pente de ses virages, qui aura pour effet de limiter la vitesse des conccurents.

Le départ est donné en fin d'après-midi. Robert Walthour part en tête, avec sur ses talons César Simar. La course va se résumer en un duel palpitant entre les deux hommes. Simar va réussir l'exploit de dépasser Walthour et de lui prendre un tour, avant d'être victime de la panne moto de son entraîneur. Sur cet incident, il perd deux tours et dès lors Walthour est repassé en tête. En vingt tours, les deux hommes ont partagé le commandement de la course.

Mais il va revenir sur l'Américain qui a son tour est victime de pannes de la moto de son entraîneur. La nuit tombe lorsque la course se termine sur cette lutte fantastique entre le Français et l'Américain.  .

Vers la fin de la course, Giovanni Gerbi, qui semblait s'acheminer vers la troisième place, reçoit la courroie de la poulie-jante de son entraîneur sur sa roue avant, et effectue une terrible cabriole.

La nuit tombe lorsque la course se termine sur cette lutte fantastique entre le Français et l'Américain.

A son retour au quartier des coureurs, Simar est porté en triomphe, et la commission sportive de l'U.V.F. lui attribuera quelques jours plus tard une médaille d'or en récompense de sa lutte magnifique avec l'imbattable Walthour, qu'il aura même dominé à un moment de la course avant d'être victime des incidents mécaniques de son entraîneur.

Sources : L'Auto; "Life in the slipstream" Andrew M . Homan

 

 

 



30/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres