STAYER FR PALMARES

STAYER FR PALMARES

CHAMPIONNAT DU MONDE DE DEMI-FOND PROFESSIONNELS 1907

Travail réalisé par Patrick Police site STAYER FR

Toute reproduction – partielle ou non – de ce travail

devra faire l’objet d’une demande spécifique auprès de STAYER FR

 

Nota : vous pouvez retrouver les palmarès du demi-fond dans le livre "Le demi-fond, Histoire d'une spécialité du cyclisme " ... à part"" 

disponible aux Editions de Phénicie  http://www.leseditionsdephenicie.fr/fr  ou directement via le site !

 

 

Championnat du Monde de demi-fond

Paris-Vélodrome du Parc des Princes – Dimanche 7 Juillet

100 km derrière grosses motocyclettes sans coupe-vent avec rouleau à 20 cm

 

Initialement prévu pour se dérouler le 30 Juin, il est reporté au dimanche suivant compte tenu des intempéries. Le stayer allemand Rosenloecher est interdit de départ par l’U.C.I., tout comme l’entraîneur Franz Hoffmann. Finalement le premier nommé participera à l’épreuve. Les coureurs Bruni (ITA) et Nat Butler (USA) ne seront pas au départ, compte tenu du report de date, devant courir le 30 en Allemagne, idem pour Tommy Hall (G-B), devant courir quant à lui au vélodrome de Lambersart. Finalement, le stayer anglais se présentera au départ, mais, en l’absence d’entraîneur, ne prendra pas part à la course.

 

  1. Louis Darragon – entr. C. André (FRA) – les 100 km en 1h 18’23’’2/5
  2. Karel Verbist – entr. .. ? Ceuremans (BEL) – à 3t ½
  3. Georges Parent(FRA) – entr. .. ? .. ? – à 5t ½
  4. Antoine Dussot (FRA) – entr. .. ? ..? – à 9t
  5. Georges Lorgeou (FRA) – entr. .. ? .. ? – à 11t

N.C. Kurt Rosenloecher (ALL) – entr. .. ? .. ? (Ab.) – A.E. Wills (G-B) (arrêté)

La course : Dès le départ, Darragon part en tête. Il ne sera jamais dépassé au cours des cent kilomètres à venir. Dès le septième tour, il double Dussot et Rosenloecher. Derrière, Dussot accélère et dépasse Verbist, puis Lorgeou pour finalement buter sur Parent. Les 10km en 8’1’’1/5. A ce moment de la course, seuls Parent et Dussot ont su résister à l’ouragan Darragon. Pendant ce temps, le stayer anglais Wills roule misérablement seul sur la piste.  Ce n’est qu’au vingtième tour que Darragon réussit à doubler Parent. Au vingtième kilomètre, accompli en 15’36’’4/5, les  positions sont les suivantes : Darragon en tête ; Parent, Dussot et Verbist à un tour, Lorgeou et Rosenloecher déjà à 5 ! 

Au 26ème tour, Dussot ravit la seconde place à Parent, alors que Verbist en profite pour doubler ce dernier, puis Dussot ! Ce dernier, découragé, se laisse alors dépasser par Parent, et ne pèsera plus dans la suite des évènements. Les 40 km en 30’56’’1/5,  Verbist, solide second est déjà à 3 tours de l’homme de tête.

Les 50km en 38’50’’ : tous les records établis par Meredith – et pour cause, ces records ne sont reconnus par l’U.C.I. que depuis les championnats du Monde amateurs disputés la semaine dernière – sont battus.

60 km en 46’40’’1/5, 70 en 54’26’’.

Au soixante-quinzième kilomètre, Parent, au prix d’une violente accélération accomplie « plein extérieur », double Verbist et part à la recherche de son tour perdu sur le Belge. 77.035km dans l’heure !

Les 80 km sont réalisés en 1h 2’21’’, les 90km en 1h 10’, lorsque Verbist accélère, pendant que Parent fait de même. S’engage alors un bras de fer qui sera remporté par le Belge, qui reprendra son tour d’avance au terme de la formidable lutte, alors que pendant ce temps l’on relève l’abandon du stayer allemand Rosenloecher, qui aura tout à fait déçu. Quand Darragon aura achèvé son périple triomphant, les brillantes prestations de Verbist et Parent n'auront pas échappé au public et aux observateurs, qui comprennent ce jour-là que la spécialité s'est enrichie de deux fameux spécialistes. 

Tour d’honneur et vibrante « Marseillaise » : ccest pour Darragon le second titre de champion du Monde, acquis sans discussion possible. Il confirme so statut de meilleur stayer du monde, attesté tout au long de la saison par ses victoires contre tous les stayers à lui opposés, y compris « l’imbattable » ex-double champion du Monde, l’Américain Robert Walthour.

Sources : Le Journal; Le Petit Parisien; L’Auto

 



27/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres