STAYER-FR PALMARES

STAYER-FR PALMARES

CHAMPIONNAT DU MONDE DE DEMI-FOND PROFESSIONNELS 1908

 

Travail réalisé par François Bonnin

Travail réalisé par Patrick Police/François Bonnin site STAYER FR

Toute reproduction – partielle ou non – de ce travail

devra faire l’objet d’une demande spécifique auprès de STAYER FR

Nota : vous pouvez retrouver les palmarès du demi-fond dans le livre "Le demi-fond, Histoire d'une spécialité du cyclisme " ... à part"" 

disponible aux Editions de Phénicie  http://www.leseditionsdephenicie.fr/fr  ou directement via le site !

 

 

 

 

 

CHAMPIONNAT DU MONDE DE DEMI-FOND PROFESSIONNELS

100 km derrière   motocyclettes

Dimanche 2 Août - Berlin - piste de Steiglitz

 

La course, prévue pour se dérouler le dimanche 23 aura finalement lieu - pour cause d'intempéries - le lendemain.

Une   polémique, déjà entamée quelques mois avant les championnats du Monde par la presse spécialisée qui voudrait voir les "petites motocyclettes" prendre la place des "grosses motocyclettes", pour des raisons de sécurité, va  s'amplifier suite à la décision de l'U.C.I. d'autoriser au Hollandais Dickentman l'utilisation de son volumineux tandem d'entraînement de 40 cv,dispensiateur d'un abri conséquent. La réclamation de Robert Walthour ne sera pas même examinée lors du congrès tenu le 22 à Anvers.

 

  1. Fritz Ryser (CH) - entr. ..? Schwarzer (ALL) - les 100 km en 1h 22'3" 
  2. Eugenio Bruni (ITA)- entr. Franz Rekzeh (?) - à 4 t (2km 100)
  3. Arthur Vanderstuyft (BEL) - entr. ..? ..? (?) – à 7 t (3km 580)
  4. Georges Parent (FRA) - entr. ..? ..? (?)  - à  12 t (6km 370)
  5. Richard Scheuermann (ALL) - entr. ..? ..? (?) - à  ? t (8k 200)
  6. Arthur Stellbrink (ALL) - entr. .?. .? (?) - à  ? t (15km 300)
  7. Menus Bedell (EUA) - entr. ..? ..? (?) - à x t
  8. Kurt Rosenloecher (ALL) - entr. ..? ..? (?) - à x t

N.C. : Bruno Demke (ALL) - entr. ..? ..? (?) ( (ab. au ? km); - ..? Faxoe (?) - entr. .?. ...? (?) (abandon au ? km)

La course : Pour les Allemands, Arthur Stellbrink, avec 23 courses gagnées dans la saison est le favori, indiscutable.  Les outsiders les plus crédibles apparaissent être le Belge Arthur Vanderstuyft (12 courses gagnées sur 15 disputées) et Georges Parent, qui a, outre son titre de champion national,  écrasé la saison de courses en France, en surclassant le stayer numéro 1 des saisons précédentes, Louis Darragon.

Mais c'est le Suisse Ryser , partie en tête devant Vanderstuyft, Stellbrink, Parent et consorts en serre-file, qui s'empare de suite du commandement, et va tourner invariablement la course durant autour de tous ses adversaires, pulvérisant tous les pronostics. Seul Bruni produira une course étonnante, en s'affichant dès le quatrième kilomètre de course en seconde position. Le stayer Italien, résidant parisien, effectuera une prestation étonnante, se rappelant au souvenir des observateurs, lui qui fut l'un des grands espoirs de la spécialité il y a cinq ans de cela.

Ryser a déjà doublé tous ses concurrents lorsque Demke, au dix-huitième kilomètre, s'empare de la troisième place, avant de subir la panne de la moto de son entraîneur, pendant que l'archi-favori Stellbrink faiblit visiblement.

Au cinquantième kilomètre, Ryser a pris un second tour à Bruni, pendant que Vanderstuyft se reprend en  doublant Parent. Mais incroyablement, ni lui ni Georges Parent  ne pèseront un seul instant sur le déroulement de la course. 74.840 km dans l'heure. Sur la dure et rugueuse piste berlinoise, plus rien ne viendra contrarier la marche triomphale  du stayer suisse, que la presse française spécialisée s'obstinait à qualifier de plutôt médiocre. Avant la course, Parent et Vanderstuyft avaient estimé qu'en tournant en 24"2/5 au tour, la victoire ne puouvait leur échapper : or Ryser tourna inexorablement en 24" au tour.

 

Nota : selon la déclaration faite par Bruni, dans une interview donnée en Novembre (cf. l'Auto du 10 Novembre 1908), la course aurait été disputée selon le règlement allemand (rouleau contre la roue de la moto de l'entraîneur) ce qui pourrait expliquer le résultat surprenant de ce championnat du Monde (explication valable  pour Vanderstuyft et Parent, mais pas pour Stellbrink, habitué à cette règlementation)

Source : L'Auto

 



08/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres