STAYER-FR PALMARES

STAYER-FR PALMARES

CHAMPIONNAT DU MONDE PROFESSIONNELS DE DEMI-FOND 1906

Travail réalisé par Patrick Police site STAYER FR

Toute reproduction – partielle ou non – de ce travail

devra faire l’objet d’une demande spécifique auprès de STAYER FR

 

Nota : vous pouvez retrouver les palmarès du demi-fond dans le livre "Le demi-fond, Histoire d'une spécialité du cyclisme " ... à part"" 

disponible aux Editions de Phénicie  http://www.leseditionsdephenicie.fr/fr  ou directement via le site

 

 

Championnat du Monde de demi-fond professionnels

100 km derrière petites motos avec rouleau à 20 cm

Genève - Vélodrome de La Jonction - Dimanche 29 Juillet

 

1. Louis Darragon (FRA) - entr. Franz Hoffmann (ALL) - les 100 km en 1h50'34"2/5 - entr. ..? ..?

2. Arthur Vanderstuyft (BEL) - entr. ..? ..? - à 14 t

3. ..? Schwitzguebel (CH) - entr.. ? ..? - à 20 t

4. Marcel Lequatre (CH) - entr. ..? ..? - à 29t

Ab. : "Vendredi" (nationalité non précisée) - entr. ..? ..?; Tommy Hall (GB) - entr. ..? ..? ; Robert Walthour (USA) - entr. Gussie Lawson(USA) puis Jean Gougoltz (CH); ..?; Albert Gazel (FRA) - entr..? ..?

La course : Ordre de départ : Walthour/Vanderstuyft/Darragon/"Vendredi"/Hall/Lequatre/Schwitzguebel et Gazel.

Dès le deuxième kilomètre, Darragon talonne déjà Walthour et le passe. Peu après le stayer américain change de machine à cause semble t-il de son trop gros développement.

Il repart, mais après le dixième kilomètre, il s'arrête suite à la chute du rouleau de la moto de son entraîneur. Jean Gougoltz le reprend, les 20km ont été accomplis en 19'5"1/5, Vanderstuyft est déjà à deux tours du stayer français et Walthour à trois !  Le stayer lyonnais Gazel abandonne au trentième kilomètre, alors qu'il accusait déjà plus de sept tours de retard. Au cinquantième kilomètre, réalisés en 50'46", Walthour est désormais à dix tours ! Deux kilomètres plus loin, la moto d'Hoffmann tombe en panne, et Darragon perd alors deux tours. Pendant ce temps, Walthour, l'immense favori et tenant du titre, semble de plus en plus démoralisé. Le reste de la course  assoit le triomphe de Darragon, qui confirme ainsi son statut de très grand champion. La ligne franchie,  est saisi de crampes, avant de réaliser plusieurs tours d'honneur à la demande d'un public chaviré par le spectacle.

Sources : L'Auto

 



23/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres